Investissement locatif et défiscalisation : quelques rappels

Investissement locatif et défiscalisation : quelques rappels

Actualité postée le 13/12/2018

Opter pour le logement locatif reste toujours l’une des meilleures solutions pour placer son argent et surtout pour bénéficier d’un revenu supplémentaire et préparer sa retraite. Investir dans l’immobilier neuf ou ancien vous permet, sur le long terme, de développer votre patrimoine tout en bénéficiant d’une défiscalisation. En effet, différents dispositifs sont disponibles aujourd’hui dans le cadre d’un investissement locatif. Vous pouvez choisir entre les statuts LMP et LMNP dans le cas d’une location meublée, mais vous pouvez également profiter de la loi Pinel. Votre choix va dépendre de votre situation et de vos besoins.



Investir en location meublée : les conditions pour pouvoir bénéficier d’une défiscalisation


Dans l’investissement locatif meublé, soit vous êtes un loueur en meublé professionnel (LMP), soit vous êtes un loueur en meublé non professionnel (LMNP). Le principal avantage, dans les deux cas, réside dans le fait de pouvoir défiscaliser les revenus locatifs.


Pour intégrer le régime fiscal LMP, les recettes de la location en question doivent être supérieures à 23 000 euros sur l’année civile ou égales à la moitié des revenus du foyer (au minimum). Ce statut est plus accessible aujourd’hui qu’auparavant puisqu’il n’est plus nécessaire de s’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés ou RCS. Si vos revenus locatifs sont inférieurs à 23 000 €, alors vous devrez opter pour le statut LMNP.


Toute recette locative doit faire l’objet de déclaration à l’administration fiscale, ces recettes étant imposables. Cependant, sachez que vous pouvez déduire certains frais et charges comme les frais de gestion, les intérêts d’emprunt ou les dépenses liées à des réparations ou des rénovations.


L’investissement locatif meublé permet de bénéficier de loyers 10 à 20% supérieurs à un logement équivalent loué vide. Investir dans une résidence de tourisme, par exemple, offrira une rentabilité moyenne comprise entre 3.8% et 4.5% net par an. Pour cela, il est important de prendre en compte certains critères comme l’emplacement de la résidence ou l’expérience du gestionnaire de la résidence.



L’investissement locatif en loi Pinel


La loi Pinel fait partie des dispositifs de défiscalisation qui encouragent l’investissement locatif. Elle concerne notamment les loueurs non professionnels des logements nus. Pour obtenir une réduction d’impôts, l’immobilier neuf doit être mis en location en tant que résidence principale pendant une durée d’au moins 6 ans après son acquisition. Le taux de défiscalisation dépend de la durée de location. Pour un engagement de 6 ans, il est de 12 %. Pour un engagement de 9 ans, la réduction est de 18 %, et elle peut atteindre jusqu’à 21 % du prix du bien pour une location de 12 ans. Il est à souligner que vous avez accès à une diminution d’impôts à partir de la loi Pinel dès que votre montant d’imposition atteint les 2 000 euros par an. En même temps, votre taux d’endettement ne doit pas excéder 30 %.