• Accueil
  • ACTUALITES
  • Quel dispositif de défiscalisation choisir en fonction de son projet ?

Quel dispositif de défiscalisation choisir en fonction de son projet ?

Quel dispositif de défiscalisation choisir en fonction de son projet ?

Actualité postée le 21/01/2019

Vous prévoyez d’investir dans l’immobilier afin de profiter d’avantages fiscaux ? De nombreux dispositifs vous permettant de bénéficier d’une réduction d’impôts sont à votre disposition. A vous de faire votre choix en fonction de vos objectifs, de votre profil, du montant de vos impôts et de votre capacité d’épargne. Les dispositifs actuels permettent en général d’investir sur le long terme puisqu’ils demandent une période minimale de mise en location.



Immobilier neuf ou ancien ?


Vous pouvez choisir d’investir dans le neuf en faisant appel à la loi Pinel, ou bien dans l’ancien en recourant à la loi Malraux ou à la loi Monuments Historiques.



Loi Pinel


Grâce à ce dispositif, la mise en location d’un bien non meublé peut se faire avec un minimum d’apport. L’investissement convient à ceux qui souhaitent compléter leurs revenus ou se constituer un patrimoine. Les investisseurs Pinel pourront plus tard y loger leurs ascendants ou leurs descendants. La loi Pinel permet aussi d’investir dans l’ancien. Pour cela, le logement doit être inhabitable en l’état et faire l’objet de rénovations.



Loi Malraux et la Loi Monuments Historique


La Loi Malraux est un autre moyen de se constituer un patrimoine en restaurant un bien situé en centre-ville historique, dans une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager ou ZPPAUP, dans un secteur sauvegardé ou même dans un quartier dégradé. Elle permet également d’assurer sa retraite.


La Loi Monuments Historiques est aussi pour ceux qui visent les mêmes objectifs que ceux qui font appel à la Loi Malraux. Seulement, il faut que leur bien soit reconnu par un label de la Fondation du Patrimoine ou ait l’agrément du Directeur des Services fiscaux. Ce dispositif est conditionné à une mise en location pour une période minimale de 15 ans.


Ces deux dispositifs sont intéressants dans l’objectif d’acquérir un bien immobilier à fort caractère pour un intérêt patrimonial et culturel.



Investir dans un bien meublé : LMP ou LMNP ?


L’investissement meublé peut correspondre à différents types de clientèles : des locataires à l’année comme les étudiants, ou des voyageurs pour des séjours de courte durée (touristes et voyageurs d’affaires). Les loyers en locations meublées sont en général supérieurs de 10 à 20% par rapport à une location nue.



LMNP


La Location Meublée Non Professionnelle est idéale pour préparer sa retraite. Le principe de ce statut est de mettre en location son bien situé dans une résidence de tourisme, étudiante, ou dans un EHPAD, sans se préoccuper de la gestion locative puisque celle-ci est gérée par le gestionnaire de la résidence directement. Vous pourrez vous y retirer après la retraite, et bien entendu, votre bien immobilier sera votre patrimoine. Le statut LMNP s’adresse aux investisseurs dont les revenus ne dépassent pas 23 000 € TTC par an ou s’ils représentent moins de la moitié de vos revenus globaux.



LMP


Le Loueur Meublé Professionnel poursuit les mêmes buts que le Loueur Meublé Non Professionnel. Ses recettes annuelles doivent dépasser les 23 000 € ou représenter plus de la moitié des revenus de son foyer fiscal. Ce statut est donc plutôt destiné aux contribuables disposant d’un capital confortable. A noter également que les biens déclarés sont exclus de l’IFI, à condition de remplir toutes les conditions du statut LMP.



Pour découvrir tous les avantages liés à l’investissement immobilier dans une résidence de tourisme, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 0800 943 663 ou via notre formulaire de contact en ligne.