Prêts à Taux Zéro : quels sont vos droits ?

Prêts à Taux Zéro : quels sont vos droits ?

Actualité postée le 24/05/2019

Avec les loyers qui ne cessent de grimper et qui pèsent lourd sur votre budget, vous n’avez qu’une seule idée en tête : devenir propriétaire de votre propre résidence. Il est temps de donner vie à votre rêve : l’écart entre les mensualités de votre crédit et votre loyer mensuel actuel ne sera pas très important, surtout grâce à certains dispositifs fiscaux qui s’avèrent être très attractifs. Savez-vous que vous avez le droit d’emprunter à taux zéro sous certaines conditions ? Profitez-en pour concrétiser votre projet !



Prêt à taux zéro : quels sont les avantages ?


Le prêt à taux zéro est un dispositif d’aide mis en place par l’État pour inciter l’accession à la propriété. Cette offre permet de financer l’achat d’un logement neuf ou ancien. Vous ne rembourserez, en effet, que le montant emprunté, sans vous soucier des intérêts. Ce dispositif est destiné aux personnes qui ne disposent pas de leur propre résidence principale. Il consiste donc à réaliser un premier achat de votre future propriété. Vous aurez accès à un montant déterminé selon le coût total de l’opération pour financer une partie de votre projet immobilier. Vous pouvez souscrire à d’autres prêts pour compléter le prêt à taux zéro comme par exemple le prêt conventionné, le prêt d’accession sociale (PAS), le prêt immobilier bancaire, le prêt épargne logement et le prêt Action logement. Mais au moins, ce dispositif allège vos charges ! La durée de remboursement de votre crédit varie en fonction de vos revenus, de la situation géographique de votre future résidence et du nombre de personnes qui vont occuper le logement. En général, celle-ci oscille entre 20 et 25 ans. Mais cette durée est répartie en 2 périodes à savoir la période de différé et la période de remboursement.



Prêt à taux zéro : quelles sont les conditions pour y être éligible ?


Certes, vous aurez droit au prêt à taux zéro, mais à certaines conditions. Comme indiqué plus haut, vous ne devez pas être propriétaire de votre domicile. Vous pourrez également faire une demande de crédit à taux zéro dans les cas suivants : si vous être usufruitier ou handicapé, ou encore si votre résidence est endommagée par une catastrophe naturelle ou technologique. Il faut par ailleurs que vos revenus ne dépassent pas le plafond fixé selon vos charges familiales et selon la situation de votre futur logement. À titre d’exemple, votre revenu ne doit pas dépasser 37 000 euros si vous êtes seul à occuper un logement situé dans la zone A bis et A. Ce montant est réduit à 30 000 euros dans la zone B1, à 27 000 euros dans la zone B2 et à 24 000 euros dans la zone C. Sachez que c’est le revenu fiscal de référence de votre ménage qui est pris en considération, plus précisément, l’avant-dernière année qui précède l’offre, c’est-à-dire l’année N-2. Si vous souhaitez profiter d’une offre de prêt à taux zéro en 2019, ce sont vos revenus en 2017 qui seront pris en compte.