Nos astuces pour bien négocier votre prêt immobilier

Nos astuces pour bien négocier votre prêt immobilier

Actualité postée le 05/06/2019

Les taux intéressants pour obtenir un prêt immobilier continuent de convaincre beaucoup d’investisseurs, surtout ces dernières années. En effet, le placement immobilier est l’un des investissements les plus lucratifs. Cependant, il nécessite souvent des fonds suffisants, et puisque les moyens financiers peuvent manquer, le recours au prêt immobilier est une solution courante pour ceux qui ont besoin d’un coup de pouce. Voici quelques astuces pour bien négocier ce type de crédit.



Procédez à la vérification de votre capacité d’endettement !



Avant de négocier votre prêt immobilier, vous devez vérifier votre capacité d’endettement. Le taux d’endettement reflète la proportion de votre revenu destinée au remboursement de vos mensualités. Ainsi, un taux d’endettement plus faible augmente la confiance accordée par la banque, ce qui facilite votre négociation auprès de votre banquier. Un taux d’endettement est élevé s’il dépasse les 30 % de votre revenu mensuel. Si vous avez déjà contracté d’autres prêts, que ce soit un prêt à la consommation ou autre, il sera plus difficile de négocier. Ensuite, penchez-vous sur votre panier de consommation. C’est, en quelque sorte, le « reste à vivre », après paiement de vos mensualités. Pour ce faire, faites une simulation pour voir si cela suffit une fois les mensualités défalquées. Généralement, les banques admettent un minimum de 400 euros pour chaque ménage, augmenté de 150 euros par personne à charge. Alors, avant de vous lancer dans toute procédure de négociation, assurez-vous d’être en bonne situation.



Présentez un bon dossier de prêt !



Avant d’aller consulter une banque, recueillez toutes les informations nécessaires. Comme dit l’adage « celui qui détient les informations détient le pouvoir », cela est aussi valable en termes de négociation. En effet, pour pouvoir bénéficier des meilleurs taux d’intérêt, vous devez convaincre votre banquier à vous en accorder un. Montrez que vous n’êtes pas étranger aux termes de l’emprunt (les vocabulaires couramment utilisés, les différents taux pratiqués). Cela est très important pour que vous soyez considéré comme un bon client-crédit potentiel. Par ailleurs, un dossier de prêt idéal est celui dont le titulaire ne contracte aucun autre crédit. Toutefois, il existe un seuil d’endettement tolérable moyennant une bonne capacité de remboursement. Il est également très important de mentionner dans votre dossier votre apport personnel. En fait, l’apport personnel facilite l’accès au crédit en ce sens et augmente votre poids en tant que bon investisseur. En l’occurrence, une souscription à un prêt épargne logement (PEL) doit être mentionné dans le dossier à présenter. Cela améliore votre image auprès de la banque.



Choisissez les bons arguments, au bon moment



Il n’est pas toujours facile de faire une négociation. Néanmoins, vous avez déjà de quoi convaincre votre banquier. Premièrement, pour pouvoir bien argumenter, il faut que vous ayez une bonne présentation tant physique que psychologique. Il vous appartient de déterminer le moment qui vous semble opportun, le moment où vous êtes prêt à négocier avec le banquier. N’oubliez pas de jouer sur la concurrence. Les informations que vous avez recueillies auparavant vont jouer un rôle important pour convaincre votre banquier de vous accorder les meilleurs taux. Mais faites attention à ce que vos arguments soient convaincants, mais surtout réalistes.