Les types d’investissements immobiliers

Les types d’investissements immobiliers

Actualité postée le 20/11/2018

Beaucoup choisissent de se lancer dans un investissement immobilier pour garantir une retraite paisible et laisser un héritage à la génération future. Un projet dans une location meublée LMNP, LMP ou en loi Censi-Bouvard peut-être une très bonne opportunité pour générer des revenus complémentaires peu imposés et se constituer un patrimoine immobilier. Cet investissement peut également servir de résidence secondaire. Pour le propriétaire, en effet, c’est un achat d'agrément pour profiter des vacances.


À noter que ce type d’investissement requiert des charges et des frais d'entretien. Le meublé est cependant non négligeable et permet de réaliser parfois une plus-value intéressante.



LMNP, LMP, Censi-Bouvard : de quoi s’agit-il ?


Le statut de LMNP ou Loueur en Meublé Non Professionnel est attribué à tout bailleur de logement meublé ne répondant pas aux critères du LMP ou Loueur en Meublé Professionnel. Ces deux statuts ont un intérêt majeur dans la location meublée et chacun comporte ses conditions et son mode d’imposition des revenus tirés de la location.


Les bénéfices reçus de la location meublée échappent à l’imposition des revenus fonciers qui est particulièrement défavorable à l’investisseur et sont soumis au régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Par ailleurs, le loueur en meublé est considéré comme un entrepreneur à la tête d’une entreprise individuelle dont l’objet est l’exploitation d’une résidence de service.


La loi Censi-Bouvard accorde une diminution de 11 % de l’impôt sur la location d’un appartement meublé et le locataire peut récupérer jusqu’à 20 % sur la TVA selon son statut.



Les conditions et avantages du statut de LMNP et LMP


Ces statuts ne sont accordés qu'au bailleur proposant un bien meublé à la location. La notion de logement meublé est encadrée par la loi Alur. Cette loi liste les équipements obligatoires permettant au locataire de vivre, de manger et de dormir sans se soucier du nécessaire de cuisson, des couverts ou du mobilier. Ainsi, le locataire ne fera que poser ses valises dans la résidence pour en profiter immédiatement.


En tant que LMNP, le loueur doit répondre à des conditions comme le fait de bénéficier des revenus locatifs inférieurs à 23 000 € par an. Ces revenus locatifs doivent représenter moins de 50 % de ses revenus annuels.


A l’inverse, le loueur en meublé professionnel doit justifier de revenus locatifs supérieur à 23 000 € et au-delà de 50% de ses revenus. Il peut déduire des frais d’acquisition de l’immeuble, contrairement à une location nue imposable au revenu foncier. Cet avantage permet de réduire fortement l’imposition des bénéfices réalisés.