Les meilleures zones éligibles au PTZ Plus

Les meilleures zones éligibles au PTZ Plus

Actualité postée le 01/11/2018

Comme l’ancien PTZ, Le PTZ plus, entrée en vigueur le 1er janvier 2018, constitue un dispositif visant à inciter les ménages à investir dans le neuf. Ce prêt, qui permet d’obtenir sa première résidence principale, est octroyé en fonction des ressources. Il dépend également des zones géographiques définies dans le cadre de la loi Pinel.



Le nouveau zonage géographique du PTZ +


Le nouveau PTZ prend en compte une revalorisation des ressources pour pouvoir atteindre davantage de ménages. Cependant, les zones concernées ont été recentrées au zones dites « tendues » et moins « rurales ». Ainsi, les zones B2 et C seront éligibles au PTZ jusqu’en 2019. Après cette date, les ménages souhaitant investir dans ces zones géographiques verront leurs aides diminuées ou supprimées.


Pour rappel, voici les zones définies par la loi :



- Zone A bis : Paris et la banlieue proche.


- Zone A : le reste de la banlieue parisienne.


- Zone B1 : les grandes agglomérations françaises (> 250 000 habitants), certaines villes côtières, la Corse et les DOM.


- Zone B2 : communes de 50 000 à 250 000 habitants.


- Zone C : tout le reste du territoire.


Le montant de l’aide alloué varie donc en fonction de la zone dans laquelle se trouvera le bien. En effet, le PTZ pour les zones A et B1 représente 40% du prix total du logement, mais seulement 20% pour les zones B2 et C.


Ainsi, pour réaliser un investissement immobilier, il sera intéressant de privilégier les villes touristiques du littoral étant situées dans la zone B1. La côte Basque et la Côte d’Azur sont ainsi très prisées par les investisseurs, du fait leur importante population et leur éligibilité au PTZ +. Même si les prix sont élevés, les conditions octroyées par le PTZ restent intéressantes dans ces régions.



Le PTZ +, les conditions inchangées


Le prêt à taux zéro plus est spécialement réservé aux particuliers réalisant l’achat de leur résidence principale en primo-accession. Toutefois, ce prêt n’est pas autorisé aux Français possesseurs de leur résidence principale ou qui l’ont été dans les deux ans précédant la transmission de la proposition de prêt.


Pour bénéficier du PTZ, le revenu doit être inférieur à un plafond et celui-ci varie en fonction de la zone où se trouve le logement et le nombre de personnes qui y habitent.


Ce prêt peut aussi être octroyé pour l’achat d’un logement neuf et bien sûr sous condition de ressources. Sur le plan de remboursement, sa durée dépend du revenu fiscal. Néanmoins, les conditions de paiement sont différentes et dépendent du revenu de chaque prêteur.