• Accueil
  • ACTUALITES
  • Les différences entre réduction d’impôts, déduction d’impôts et crédit d’impôt

Les différences entre réduction d’impôts, déduction d’impôts et crédit d’impôt

Les différences entre réduction d’impôts, déduction d’impôts et crédit d’impôt

Actualité postée le 15/03/2019

Lorsque le moment de payer vos impôts arrive, vous entendez souvent parler de réduction, de déduction et de crédit d’impôt. Ces termes sont assez proches, mais présentent quelques différences du point de vue mécanisme. Voici quelques explications pour y voir plus clair.



Qu’est-ce qu’une réduction d’impôts ?


Il s’agit d’une somme soustraite directement du montant de l’impôt à régler. C’est en quelque sorte un avantage fiscal octroyé aux contribuables en échange des dépenses effectuées par le ménage. Le montant d’une réduction d’impôts est calculé à partir d’un barème progressif, du quotient familial et de la décote.


Il est possible de bénéficier de réduction d’impôts dans les situations suivantes :


- les dons à des organismes d’intérêt général ou des associations caritatives.


- l’argent versé pour l’emploi d’un travailleur à domicile.


- les investissements en outre-mer.


- un Fonds Commun de Placement dans l’Innovation ou FCPI.


- l’achat d’un appartement pour un investissement locatif, que ce soit entre particuliers, mais aussi pour effectuer un investissement en résidence de tourisme.



Au cas où la somme de la réduction d’impôts dépasse l’impôt à payer, l’excédent n’est pas remboursable. Il revient au Trésor public.



En quoi consiste une déduction d’impôts ?


Une déduction d’impôts est la somme soustraite ou qui peut être déduit de vos revenus imposables avant le calcul de l’impôt. De ce fait, elle diminue le montant final à payer et permet souvent de passer dans une tranche d’imposition inférieure.


Une déduction d’impôt peut être déduite :


- d’un revenu catégoriel comme les frais de salaire et de traitements.


- du revenu brut global comme les pensions alimentaires.



Vous pouvez également choisir entre :


- un abattement forfaitaire de 10 %.


- une déduction des frais réels.


Il est important de garder précieusement les différents justificatifs des frais. Ils seront utiles en cas de contrôle.



Quels sont les principes du crédit d’impôt ?


Comme la réduction d’impôts, le crédit d’impôt est la somme soustraite du montant de l’impôt à payer, mais non du revenu. Voici les principales différences :


- le crédit d’impôt est imputable sur la totalité de l’impôt à payer ainsi que sur l’impôt calculé à un taux forfaitaire sur les plus-values de cession de valeurs mobilières.

- si le montant du crédit d’impôt est supérieur à l’impôt dû, l’excédent est remboursé au contribuable.



En outre, il existe différents types de crédit d’impôt :


- le crédit d’impôt accordé pour l’installation de matériels à moindres dépenses énergétiques ou utilisant des énergies renouvelables dans la résidence principale.


- le crédit d’impôt accordé pour les frais de garde d’enfants hors du domicile.


- le crédit d’impôt octroyé à l’emploi d’une personne à domicile ou pour des services d’aide à la personne.